dimanche 28 août 2011

Goeland, merchandising et impression de tee shirt originaux!



Bonjour, peux-tu nous résumer ton parcours ?
Salut ! Alors j'étais bassiste de Ludwig Von 88 de 86 à 89, guitariste de Raymonde et Les Blancs Becs de 90 à 96.
Puis j'ai monté Goeland dans ma cave tout seul en 90... Pour être toujours en activité chez Goeland à l'heure actuelle.

Peux-tu nous présenter ton activité rapidement.
Nous faisons de la vente par correspondance en ligne et sur catalogue de tee-shirts, pantalons, accessoires… Merchandising de groupes étrangers et surtout français que nous sommes pratiquement les seuls à diffuser.
Nous avons aussi une activité d'impression de merchandising pour les groupes, les festivals


Qu’est ce qui t’a poussé à te jeté dans cette aventure de la création d’entreprise ?

Quand je me lance en 89 dans l'impression pour LV88, tous les groupes que nous croisons en concert veulent faire des tee-shirts à leur effigie. Je suis obligé de monter une structure officielle pour pouvoir faire des factures quand on m'en demande. Je suis aussi obligé de trouver des collègues pour assumer la charge de boulot. Je n'ai en fait pas cherché à monter une société, cela s'est fait tout seul avec la demande et la pression des autres groupes. 
Étant du coup en rapport avec tous ces groupes, et créant nous mêmes des modèles de tee-shirts, on en est venu naturellement à faire un catalogue de vente par correspondance. Le premier catalogue sort en 1991, une feuille A4 photocopié en noir et blanc présentant une vingtaine de tee-shirts…



Pourquoi … le tee shirt ?
Je pense que la réponse est dans les paragraphes précédents, qui dit groupe de musique, dit tee-shirts. C'est le moyen idéal pour un groupe de perdre moins d'argent sur les tournées, voire même d'en gagner, surtout si on est soi-même l'imprimeur.

Qui sont les graphistes qui se cachent derrière vos t-shirts?
80% des modèles sont créés par nous. Nous sommes une équipe de 6 graphistes. Nous travaillons dans un grand bureau où se trouvent d'autres personnes, il y a une bonne interactivité, tout le monde lance des idées et les graphistes réagissent en fonction de leur inspiration ou de leur style.
Les 20% restants sont des modèles que nous achetons à des illustrateurs externes qui nous envoient leur réalisation.




Selon toi qu’est ce qui diffère entre une création d’entreprise on-line d’une création normale ?
Je ne saurai répondre à cette question, j'ai créé la boîte en 90 et j'ai ouvert le site en décembre 2000. La différence que j'ai pû constater, c'est qu'avec internet les choses vont beaucoup plus vite. Après l'ouverture du site, la société qui progressait déjà de manière importante à pris un envol impressionnant. Surtout que nous étions les premiers dans le secteur (tee-shirts : musique, slogans…)

Tu es seul à bosser sur ta boutique ?
Nous sommes une quarantaine, dans un local de 6 000 M2.

Quel est ton nombre de visiteurs actuels par jour ?
Nous enregistrons une moyenne de 10000 visiteurs par jour sur Goeland.fr

Quels sont tes 3 sites e-commerce favoris et pourquoi ?

Je ne suis pas un gros consommateur, la boîte ne m'en laisse pas trop le temps. Mais je dirai Amazon, car pour trouver des disques introuvables, c'est quand même pratique.

Un modèle d'entrepreneur ?
Non, en fait j'ai toujours foncé tête baissée, sans m'occuper des autres et de la concurrence. En me lançant dans les tee-shirts je n'avais aucune idée que cela deviendrait ce que c'est aujourd'hui. Je n'ai rien planifié. Aujourd'hui même, je ne saurai citer un modèle, car je ne veux pas ressembler à ce qui existe. Je ne veux ni copier, ni m'inspirer de quelqu'un ou quelques choses existants. 
Je veux être le numéro zéro, indivisible, unique… (Chanson de Metal Urbain!) Et pas même le numéro 1, cela ne m'intéresse pas. Je veux juste faire que ça marche et que ça continue.



Un jeune projet web que tu aurais aimé réaliser ?
Non en fait Goeland est un projet permanent, surtout avec les technologies actuelles. C'est une remise en question permanente, il faut toujours se surpasser, trouver des idées, surtout avec les possibilités de concurrences qu'ouvre la simplicité actuelle d'internet et des outils mis à la disposition de tous. 
Depuis 2 ans nous avons créé Goeland-TV. Nous filmons des concerts avec plusieurs caméras et le son enregistré en multipiste, toujours avec cette envie de faire le mieux possible. Nous proposons des groupes que personne en général n'a envie ou ne se donne les moyens de filmer. Ça fonctionne comme une asso, les gens qui y participent ne sont pas payés.

Comment ton site attire t-elle de nouveaux visiteurs?
En venant de l'école de la rue nous connaissons l'importance du bouche à oreille, nous avons donc toujours essayé d'avoir une qualité de service irréprochable afin de ne décevoir aucun client et que ceux-ci aient envie de parler de nous autour d'eux. 
Pour ce qui est des médias traditionnels, nous avons un programme d'affiliation, nous avons des campagnes sur Facebook et nous essayons de développer un maximum de partenariats avec des sites et des blogs correspondant à notre image. De plus, nous aimons vraiment interagir avec  nos clients, nous sommes plutôt actif sur notre page Facebook.

Qui sont tes concurrents? Par rapport à eux, que proposes-tu de plus ?
Nos concurrents sont nombreux sur internet, surtout dans le secteur de l'habillement et du merchandising.  Nous avons la chance de pouvoir proposer un catalogue vraiment varié avec nombre important de références (plus de 8000 actuellement),  nous avons aussi un maximum de merchandising de petits groupes français introuvable ailleurs, et enfin nous proposons des créations exclusives Goeland, que ce soit en visuel de t-shirt qu'en coupe de baggys ou de blousons...



C’est quoi ta stratégie principale pour la notoriété ? Référencement naturel? Adwords ? Facebook ?
Comme je disais plus haut, la stratégie principale pour la notoriété, c'est de ne jamais décevoir un client, donc d'essayer d'avoir toujours des produits de qualité avec des prix les plus justes. Ensuite, on peut dire que nous essayons de préserver au maximum ce qui fait la différence de Goeland, c'est à dire de proposer des modèles de t-shirts et de fringues introuvables ailleurs. D'un côté plus technique, nous travaillons sur le SEO au jour le jour, mais c'est un vrai travail de longue haleine.

Quels sont tes produits qui marchent le mieux ?
Les tee-shirts évidement. Ils sont la vitrine du Goéland. Le tee-shirt c'est la meilleure publicité possible, c'est ce que tu vois en premier sur quelqu'un, ce qui attire l'oeil, ce qui te différencie de ton voisin, qui annonce la couleur de ce que tu veux être, du message que tu veux faire passer. 
Après nous avons d'autres trucs qui cartonnent en leur temps, comme les baggys par exemple, ça a été quelques choses de très fort chez nous, aujourd'hui encore c'est un produit qui fonctionne bien, mais nous sommes peut-être un peu esseulés sur ce genre d'article dans notre secteur. 
Pendant un temps nous proposions un maximum de CD de groupes, surtout français. Nous avons débuté avec le mouvement alternatif français, et nous essayons d'être toujours actif dans ce secteur. mais le milieu de la musique à beaucoup changer, les ventes de CD ne représentent plus que 20% de ce qu'elles étaient il y a encore 5 ans. Beaucoup de groupes deviennent aussi leur propre vendeur, avec la possibilité de vendre si facile sur le net. 
Plus que des produits qui cartonnent, je parlerai de style, nous étions très engagés politiquement à nos débuts, très proche du mouvement alternatif et des groupes punks. C'était il y a 20 ans. Aujourd'hui les secteurs qui cartonnent et qui sont assez récents, son les secteurs reggae (le reggae cartonne en France), le secteur Geek, jeux vidéos
Nous avons notre propre marque : Diabolik©. Le rayon humour, les modèles de tee-shirts bêtes et méchants, les slogans vengeurs, politisés…




Pour toi, un client Goeland …… est un client...
En effet, le client Goéland est un client !  :)  
Plus sérieusement, je ne saurais vraiment le décrire, je n'ai pas fait d'analyse, mais la majorité est assez jeune, plutôt cool, je pense et je l'espère antiraciste (vu qu'on vend des tee-shirts sur ce sujet et que ça nous tient à cœur). A la différence de certains sites internet, nous les rencontrons, car nous avons un magasin à Paris (17 rue Keller 11e) et à Nantes (14 rue de l'Arche Sêche) et nous faisons des stands sur une trentaine de festivals pendant l'été. Je pense que c'est important de montrer qu'on est vivants et pas juste des robots.

Est-ce que tu envisages de prochaines évolutions?
Des idées pour le site nous en avons plus que nous ne sommes capables d'en réaliser. Le site actuel est en ligne depuis janvier 2011, et il y a encore des choses qu'on avait sur l'ancien site qui n'ont pas encore été réadaptées, comme les dates de concerts, nous avions un module qui permettait à tout le monde d'annoncer des concerts, des spectacles. 
Nous prévoyons un module pour organiser des concours. Nous allons proposer le système de points relais comme service de livraison dès septembre. Deux personnes travaillent à plein temps sur l'élaboration du site. Ils apportent des nouveautés pratiquement toutes les semaines.

As-tu un message à faire passer, une maxime à dire ou bien rien du tout à rajouter ?
J'ai eu la chance de monter cette boîte dans les années 90 et je pense qu'il était plus facile de leur faire à ce moment que maintenant, mais que ceux qui ont des projets se donne les moyens et la volonté de les réaliser. 
L'aventure, même semée d'embuche, en vaut le coup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire